PDA

Afficher la version complète : Prier derrière un innovateur ou un fâssiq, de Cheikh al Islam Ibn Taymiyyah


Ummatun Wahidah
14-05-09, 00:11
:salaam:

ميحرلا نمحرلا ﷲ مسب


Bismillahi ar-Rahmani ar-Rahim


Shaykh al Islam ibn Taymiyyah, dit dans Majmou' il fatawa Vol.3 page 278 :


"Et parmi les principes fondamentaux des Ahl Sounnah wa Jama'a, ils prient la
prière du vendredi, les deux prières de l'Aïd et les cinq prières en commun.

Ils n'abandonnent pas la prière du Vendredi et les prières en commun comme les
gens de l'innovation tel les Rafidhah (chiites) et les autres comme eux.

Ainsi, si il y a un Imam dont la condition est inconnue [Mastour], qu'il n'y a pas
d'innovations apparentes ou de péchés manifestes venant de lui,
on doit prier derrière lui dans la prière du Vendredi et dans les prières communes
selon le consensus des quatre Imams et des autres imams des musulmans.

Pas un seul Imam a dit qu'il n'est pas permis de prier derrière une personne dont les
conditions ne sont pas connues.
Plutôt, après le Prophète -SalAllahou 3alayhi wa Salâm- les musulmans ont
continués de prier derrière le musulman dont les conditions ne sont pas connues.

Pourtant, quand les innovations et les péchés sont devenus apparents sur une
personne et qu'il est possible de prier derrière une [autre] personne qui est connue
pour être une innovatrice ou quelqu'un qui commet des péchés, et qu'il est aussi
possible de prier derrière quelqu'un d'autre que lui, la majorité des gens de sciences
disent que prier derrière une telle personne (un pervers) est correcte.

Et c'est le Madhab de l'Imam Shafi’i et de l'Imam Abu Hanifah et c'est l'un des deux
avis du Madhab de l'Imam Malik et de l'Imam Ahmad.
Et si il n'est pas possible de prier, excepté derrière une personne de l'innovation ou
un pécheur, comme dans le cas de la prière du vendredi derrière un imam qui est
un innovateur ou un pécheur, et qu'il n'y a pas d'autre endroit pour prier la prière
du vendredi, alors (la permission) de prier derrière l'innovateur ou le pervers est
agréé par les imams de Ahl Sounnah wal Jamaah. Et c'est le Madhab de l'Imam
Shafi’i , de l'Imam Abu Hanifah , de l'Imam Ahmad et d'autres parmi les Imams de
Ahl Sounnah, et il n'y a pas de divergence d'opinion parmi eux."

"Quand les passions (innovations) se sont répandues, certaines personnes ont
préféré ne pas prier, excepté derrière une personne dont ils savent qu'elle est
recommandée. Et ce point de vue a été rapporté par l'Imam Ahmad quand il fut
questionné à propos de cela, cependant, l'Imam Ahmad n'a jamais dit que prier
derrière une personne n'est pas correcte à moins que cela soit derrière une personne
dont les conditions sont connues.

Quand Abu 'Amru 'Uthmab ibn Mazrouq [1] est venu en terre d’Egypte, et durant
cette époque, les rois (d’Egypte) étaient des Chiites de la Baatiniyyah ouvertement
égarés.
C'est pour cette raison que les innovations étaient nombreuses et répandues en terre
d’Egypte, il (Abu 'Amru) a ordonné à ses compagnons de ne prier que derrière
quelqu'un qu'ils connaissaient.

Après sa mort, l’Egypte fut conquise par les rois de la Sounnah, par exemple Salah
ud Dine (Al Ayyoubi). Et les mots de la Sounnah sont devenues les plus hauts, et ont
aussi fait opposition au Rafidah (Chiites).
Donc prier derrière une personne dont les conditions ne sont pas connues, est
permis selon le consensus des Imams des Musulmans.
Quiconque dit que prier derrière une personne dont la condition est inconnue, est
interdit ou rend (la prière) invalide, a contredit le consensus de Ahl Sounnah wal
Jamaa.

Et les nobles compagnons (Sahabah) -Puisse Allah être satisfait d’eux- priaient
derrière les gens qui étaient connus (ouvertement) pour être des pervers (Faasiq).
Comme quand Abdullah ibn Mas’oud et les autres après les compagnons (puisse
Allah être satisfait d’eux) prièrent derrière Al Walid ibn ‘Aqibah ibn Abi Mou’it [2]
et il avait l'habitude de boire des boissons enivrantes. Il a conduit la prière et a prié
quatre Rakat pour la prière du Fajr au lieu de deux et il a était fouetté par Uthman
ibn Affan à cause de cela [3]."

Fin de citation

Notes du traducteur :
[1] Veuillez noter, que ibn Marzouq était de l’école Hanbali qui est mort en 564H.
La secte égarée 'Maraaziqah' s’est nommée ainsi après sa mort comme l’expliquera
Shaykh ul Islaam insha'Allah.
[2] Il était le frère maternel de l’Emir al Moumine Uthman ibn ‘Affan, et il était un
Sahabi.
[3] Se référer au Sahih Muslim, le livre des sanctions, sur l’autorité de Hudayn ibn al
Munthir qui dit : « J’ai vu Uthman ibn Affan quand Al Walid fut mis en face de lui, « J’ai vu Uthman ibn Affan quand Al Walid fut mis en face de lui, « J’ai vu Uthman ibn Affan quand Al Walid fut mis en face de lui, « J’ai vu Uthman ibn Affan quand Al Walid fut mis en face de lui,
et il a prié deux Rakat supplémentaires pour la prière du Fajr, alors il a été demandé et il a prié deux Rakat supplémentaires pour la prière du Fajr, alors il a été demandé et il a prié deux Rakat supplémentaires pour la prière du Fajr, alors il a été demandé et il a prié deux Rakat supplémentaires pour la prière du Fajr, alors il a été demandé
(par Uthman) « As (par Uthman) « As (par Uthman) « As (par Uthman) « As- -- -tu ajouté (quelque chose) à la prière ? » C’est ainsi que deux tu ajouté (quelque chose) à la prière ? » C’est ainsi que deux tu ajouté (quelque chose) à la prière ? » C’est ainsi que deux tu ajouté (quelque chose) à la prière ? » C’est ainsi que deux
h hh hommes ont témoigné qu’il avait consommé de la boisson enivrante: … » ommes ont témoigné qu’il avait consommé de la boisson enivrante: … » ommes ont témoigné qu’il avait consommé de la boisson enivrante: … » ommes ont témoigné qu’il avait consommé de la boisson enivrante: … » (Jusqu’à la
fin du hadith).


"Et également Abdullah ibn Umar et d’autres compagnons -Puisse Allah être satisfait
d’eux- prièrent derrière Al Hajaaj ibn Youssouf (Ath Thaqafi) [1]

Aussi les compagnons et les Tabi’oun prièrent derrière ibn Abi Ubaid [2] et il
prêchait à ses innovations hérétiques et ses égarements."

Fin de citation

Note du traducteur :
[1] L’Imam Ibn Kathir -RahimahuLlah- a mentionné dans son livre monumental sur
l’histoire de l’Islam, que al Hajaaj ibn Youssouf athThaqafi est né et a grandit à Taif.
Il émigra au Sham (Syrie) et est devenu officier de l’armée à l’époque du roi Abdul
Malik ibn Marwan. Il devint ensuite gouverneur (Sultan) à Mekkah, Medinah, Taaif
et en iraq. Il tua le noble compagnon Abdullah ibn Az Zubayr et un groupe de ses
compagnons alors qu'ils étaient à la recherche de protection dans le sanctuaire sacré
de la Ka’aba au Masjid al Haram.
Dans un Hadith Sahih dans le Musannaf de l’imam Ibn Abi Shaybah -
RahimahuLlah- Umair ibn Hani -Radiya Llahu anhuma- dit : « J’ai « J’ai « J’ai « J’ai vu Abdullah ibn vu Abdullah ibn vu Abdullah ibn vu Abdullah ibn Umar pendant le siége (de Mekkah) sur ibn Az Zubayr. La maison de Abdullah ibn Umar pendant le siége (de Mekkah) sur ibn Az Zubayr. La maison de Abdullah ibn Umar pendant le siége (de Mekkah) sur ibn Az Zubayr. La maison de Abdullah ibn Umar pendant le siége (de Mekkah) sur ibn Az Zubayr. La maison de Abdullah ibn
Umar était entre eux, alors parfois il priait avec un groupe (al Hajaaj ibn Youssouf) Umar était entre eux, alors parfois il priait avec un groupe (al Hajaaj ibn Youssouf) Umar était entre eux, alors parfois il priait avec un groupe (al Hajaaj ibn Youssouf) Umar était entre eux, alors parfois il priait avec un groupe (al Hajaaj ibn Youssouf)
et parfois il priait avec un autre groupe (Abdullah ibn Az Zubayr). » et parfois il priait avec un autre groupe (Abdullah ibn Az Zubayr). » et parfois il priait avec un autre groupe (Abdullah ibn Az Zubayr). » et parfois il priait avec un autre groupe (Abdullah ibn Az Zubayr). »

Ibn Saad a également rapporté, dans un Sahih Isnad, que Zayd ibn Aslam,
rahimahullah, dit : « A l’époque de la Fitnah (de al Hajjaaj), il n’y avait pas d’Emir « A l’époque de la Fitnah (de al Hajjaaj), il n’y avait pas d’Emir « A l’époque de la Fitnah (de al Hajjaaj), il n’y avait pas d’Emir « A l’époque de la Fitnah (de al Hajjaaj), il n’y avait pas d’Emir
mais Abdullah ibn Umar voulait prier derrière lui et lui payer la Zakat. » mais Abdullah ibn Umar voulait prier derrière lui et lui payer la Zakat. » mais Abdullah ibn Umar voulait prier derrière lui et lui payer la Zakat. » mais Abdullah ibn Umar voulait prier derrière lui et lui payer la Zakat. »
[2] Il est al Mukhtaar ibn Abi Ubaid ath Thaqafi al Kaththaab (le menteur). Il a
accepté l’Islam à l’époque du Prophète -SalAllahou 3alayhi wa Salam- mais ses
compagnons ne le savaient pas ! Il est connu qu’il était employé dans l’armée de
Umar ibn al Khattab -Radiya Llahu anhou- pendant la conquête d’Iraq. Il a
également lutté contre Bani Umayyah après la mort de Hussain, le noble petit fils du
Prophète -SalAllahou 3alayhi wa Salam-. Il a été capturé par Zyad, puis par le
gouverneur de al Basrah, puis il fut banni de Taif.

C’est après cela que son égarement est devenu clair et il a commencé à appeler les
gens à l’Imamate de Bani Hanifa, après cela il s’est autoproclamé prophète ! Il est
mort en 67H. Se référer au Sharh an Nawawi li Sahih Muslim, le chapitre des
Faada’il pour en savoir plus à propos de sa fausse auto proclamation d’être Prophète.
Dans un Hadith Sahih, l’Imam ibn Abi Shaybah -RahimahuLlah- a mentionné dans
son Musannaf, que l’Imam des Hadiths Abdu Rahmen ibn Mahdi -RahimahuLlah-
rapporte d’après Sufyan, d’après al Amash (un Sahih Isnad) qu’il a dit : « Les « Les « Les « Les
compagnons d’Abdullah ibn Masoud faisaient la prière du Vendredi derrière al compagnons d’Abdullah ibn Masoud faisaient la prière du Vendredi derrière al compagnons d’Abdullah ibn Masoud faisaient la prière du Vendredi derrière al compagnons d’Abdullah ibn Masoud faisaient la prière du Vendredi derrière al
Mukhtaar, et ils ont vu que cette prière est correcte. » Mukhtaar, et ils ont vu que cette prière est correcte. » Mukhtaar, et ils ont vu que cette prière est correcte. » Mukhtaar, et ils ont vu que cette prière est correcte. »



« Et il n’est pas permis de faire le « Takfir » (déclarer qu’une personne est
mécréante) sur un musulman qui a commis des pêchés, ou des erreurs qu’il a fait ou
les gens de la Qibla ont divergé.

Dans le Coran, Allah le Très Haut dit :

« Le Messager a cru en ce qu’on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et « Le Messager a cru en ce qu’on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et « Le Messager a cru en ce qu’on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et « Le Messager a cru en ce qu’on a fait descendre vers lui venant de son Seigneur, et
aussi les croyants : tous ont cru en Allah, en Ses anges, à Ses livres et en Ses aussi les croyants : tous ont cru en Allah, en Ses anges, à Ses livres et en Ses aussi les croyants : tous ont cru en Allah, en Ses anges, à Ses livres et en Ses aussi les croyants : tous ont cru en Allah, en Ses anges, à Ses livres et en Ses
messagers; (en disant): Nous avons entendu et obéi. Seigneur, messagers; (en disant): Nous avons entendu et obéi. Seigneur, messagers; (en disant): Nous avons entendu et obéi. Seigneur, messagers; (en disant): Nous avons entendu et obéi. Seigneur, nous implorons Ton nous implorons Ton nous implorons Ton nous implorons Ton
pardon. C’est à Toi que sera le retour. » pardon. C’est à Toi que sera le retour. » pardon. C’est à Toi que sera le retour. » pardon. C’est à Toi que sera le retour. »
{Sourate 2 - Verset 285}

Il est authentiquement établit dans le (hadith) Sahih qu’Allah le Très Haut, a
répondu à ces invocations, et a pardonné les erreurs des croyants.
Les Khawarij rebelles, ceux dont le Prophète -SalAllahou 3alayhi wa Salam- a
ordonné (aux Musulmans) de lutter contre eux, ont lutté contre le commandant des
croyants, Ali ibn Abi Talib -Radhiya Llahu anhou- et il était un des califes bien
guidés.
La lutte contre eux (les khawarij) est acceptée par les Imams de la religion des
compagnons (Sahabah), leurs successeurs et les autres comme eux.
Cependant, Ali ibn Abi Talib et Saad ibn Abi Waqqas et les autres compagnons n’ont
pas fait leurs « Takfir », plutôt, ils les considèrent comme des Musulmans, même s’ils
ont lutté (contre eux).

Ali -Radhiya Llahu anhou-, ne les a combattu que lorsqu’ils ont versé du sang
illégalement, et qu’ils ont saisis illégalement la richesse des Musulmans. Alors il a
combattu pour mettre fin à leurs oppressions et à la rébellion, non pas parce qu’ils étaient mécréants. C’est pour cette raison qu’il ne les a pas pris comme captifs, ni
pris leurs richesses comme butin de guerre.

Et si c’est (le cas de) ces gens, dont la mécréance est établit dans les textes et par le
consensus (des Salafs) et (pourtant en dépit de cela) ils ne les ont pas (encore)
déclaré comme mécréants (Kafir), avec l’ordre d’Allah et de Son messager -
SalAllahou 3alayhi wa Salam- de lutter contre eux, donc que dire du cas de ces
différents groupes qui sont confus au sujet de la vérité (la bonne position) dans les
questions sur lesquelles ils se trompent, si seulement ils en avaient connaissance… ?
Il n’est permis à personne parmi ces groupes de faire le « Takfir » d’un autre, ni de
permettre le versement de son sang, ni de rendre licite ses richesses, même si leur
innovation évidente.

Donc que dire (du cas ou) la personne fait le « Takfir » d’un autre, est-il lui-même
également un « innovateur »?

Donc ils (les deux groupes) sont des innovateurs (erronés), et ils ont surmonté
l’ignorance de la réalité des enjeux sur lesquels ils divergent. »

Fin de citation

[1] Se référer au Sahih Mouslim, Kitab al Iman pour les détails concernant le Hadith
Sahih.


Shaykh al Islam Ibn Taymiyyah, rahimahullah, dit dans les pages 283-284:


« Et le fondement principal est que le sang des Musulmans, leurs richesses et leur
honneur sont inviolables (et protégés) entre un Musulman et les autres Musulmans,
ils ne deviennent pas violables excepté par une permission (spécifique) d’Allah et
Son Messager -SalAllahou 3alayhi wa Salam-.

Le Prophète -SalAllahou 3alayhi wa Salam- a dit dans son sermon « final » du
pèlerinage (Hajj),

« Certes, votre sang, votre richesse et votre honneur sont inviolables, tout comme ce « Certes, votre sang, votre richesse et votre honneur sont inviolables, tout comme ce « Certes, votre sang, votre richesse et votre honneur sont inviolables, tout comme ce « Certes, votre sang, votre richesse et votre honneur sont inviolables, tout comme ce
jour qui est le votre, comme cette terre qui est la votre, comme ce mois qui est le jour qui est le votre, comme cette terre qui est la votre, comme ce mois qui est le jour qui est le votre, comme cette terre qui est la votre, comme ce mois qui est le jour qui est le votre, comme cette terre qui est la votre, comme ce mois qui est le
votre. » votre. » votre. » votre. » [1]

Et il -SalAllahou 3alayhi wa Salam- a dit,

« Tout Musulman est inviolable pour un autre Musulman, son sang, ses richesses et « Tout Musulman est inviolable pour un autre Musulman, son sang, ses richesses et « Tout Musulman est inviolable pour un autre Musulman, son sang, ses richesses et « Tout Musulman est inviolable pour un autre Musulman, son sang, ses richesses et
son honneur. » son honneur. » son honneur. » son honneur. » [2]

Et il -SalAllahou 3alayhi wa Salam- a dit :

« Quiconque fait ses prières, fait face à la Qiblah, et mange de nos animaux égorgés, « Quiconque fait ses prières, fait face à la Qiblah, et mange de nos animaux égorgés, « Quiconque fait ses prières, fait face à la Qiblah, et mange de nos animaux égorgés, « Quiconque fait ses prières, fait face à la Qiblah, et mange de nos animaux égorgés,
est Musulman et il est sous la protection d’Allah et de Son Messager. » est Musulman et il est sous la protection d’Allah et de Son Messager. » est Musulman et il est sous la protection d’Allah et de Son Messager. » est Musulman et il est sous la protection d’Allah et de Son Messager. » [3]

Et il, salallahu aleyhi wa salam, a dit :

« Lorsque deux Musulmans se rencontrent avec « Lorsque deux Musulmans se rencontrent avec « Lorsque deux Musulmans se rencontrent avec « Lorsque deux Musulmans se rencontrent avec leurs épées, celui qui est mort et leurs épées, celui qui est mort et leurs épées, celui qui est mort et leurs épées, celui qui est mort et
celui qui a tué sont dans le feu. » On a demandé: « Ô Messager d’Allah, celui qui a celui qui a tué sont dans le feu. » On a demandé: « Ô Messager d’Allah, celui qui a celui qui a tué sont dans le feu. » On a demandé: « Ô Messager d’Allah, celui qui a celui qui a tué sont dans le feu. » On a demandé: « Ô Messager d’Allah, celui qui a tué l’a mérité, alors pourquoi celui qui a été tué est dans le feu? » Il a répondu: » En tué l’a mérité, alors pourquoi celui qui a été tué est dans le feu? » Il a répondu: » En tué l’a mérité, alors pourquoi celui qui a été tué est dans le feu? » Il a répondu: » En tué l’a mérité, alors pourquoi celui qui a été tué est dans le feu? » Il a répondu: » En
effet, les deux avaient l’intention de tuer son effet, les deux avaient l’intention de tuer son effet, les deux avaient l’intention de tuer son effet, les deux avaient l’intention de tuer son compagnon. » compagnon. » compagnon. » compagnon. » [4]

Et il, salallahu aleyhi wa salam, a dit :

« Et ne redevenez pas des mécréants après moi en vous coupant le cou. » « Et ne redevenez pas des mécréants après moi en vous coupant le cou. » « Et ne redevenez pas des mécréants après moi en vous coupant le cou. » « Et ne redevenez pas des mécréants après moi en vous coupant le cou. » [5]

Et il, salallahu aleyhi wa salam, a dit :

« Si un Musulman dit à son frère Musulman « ô mécréant ! » alors ces mo « Si un Musulman dit à son frère Musulman « ô mécréant ! » alors ces mo « Si un Musulman dit à son frère Musulman « ô mécréant ! » alors ces mo « Si un Musulman dit à son frère Musulman « ô mécréant ! » alors ces mots se ts se ts se ts se
retournent contre l’un d’eux. » retournent contre l’un d’eux. » retournent contre l’un d’eux. » retournent contre l’un d’eux. » [6]

Tous ces récits sont authentiques.

Si un Musulman est incorrecte dans sa compréhension à propos du meurtre (du
musulman) ou dans le Takfir (du Musulman) alors il ne devient pas un (grand)
mécréant à cause de sa compréhension erronée, c’est comme quand Umar ibn al
Khattab a dit à propos d’Haatib ibn Abi Bal-ta' -Radhiya Llahu anhouma- « Ô
Messager d’Allah ! Permet moi de décapiter cet hypocrite ! » Le Prophète -SalAllahou
3alayhi wa Salam- a répondu : « Certes, i « Certes, i « Certes, i « Certes, il est un de ceux qui ont participé à la l est un de ceux qui ont participé à la l est un de ceux qui ont participé à la l est un de ceux qui ont participé à la
bataille de Badr, et tu ne sais pas si Allah a regardé les gens de Badr et leur a dit : « bataille de Badr, et tu ne sais pas si Allah a regardé les gens de Badr et leur a dit : « bataille de Badr, et tu ne sais pas si Allah a regardé les gens de Badr et leur a dit : « bataille de Badr, et tu ne sais pas si Allah a regardé les gens de Badr et leur a dit : «
Faites ce que vous voulez, car vous avez été pardonné ». Faites ce que vous voulez, car vous avez été pardonné ». Faites ce que vous voulez, car vous avez été pardonné ». Faites ce que vous voulez, car vous avez été pardonné ».

Ce Hadith se trouve dans les deux Sahih. [7] Et on y trouve aussi dans les récits d’ «
al-Ifk » : Usayd ibn Hudayr à propos de Saad ibn Ubaadah -Radhiya Llahu
anhouma- : « En effet, c’est un hypocrite, qui plaide (au nom des) hypocrites. Alors
les deux parties ont commencé à se disputer et le Prophète -SalAllahou 3alayhi wa
Salam- a fait la paix entre eux. »

Ces (compagnons mentionnés dans ce Hadith) ont tous participé à Badr et parmi
eux il y en a un qui a dit : « C’est un hypocrite » (et pourtant) le Messager -
SalAllahou 3alayhi wa Salam- ne l’a pas appelé mécréant, ni l’autre, mais plutôt il a
témoigné que chacun d’entre eux iraient au paradis.

Et de même pour ce qui est authentiquement établit dans la collection des deux
Sahih en ce qui concerne Ussamah ibn Zayd. Il a tué un homme après qu’il (la
personne qu’il a tué) a dit : « Il n’y a rien qui est digne d’adoration si ce n’est Allah »
et le Prophète -SalAllahou 3alayhi wa Salam- l’a sévèrement réprimandé quand il a
entendu parler de cela et il lui a dit : « Ô Ussamah ! L’as « Ô Ussamah ! L’as « Ô Ussamah ! L’as « Ô Ussamah ! L’as- -- -tu tué après qu’il ait dit "Il tu tué après qu’il ait dit "Il tu tué après qu’il ait dit "Il tu tué après qu’il ait dit "Il
n’y a rien n’y a rien n’y a rien n’y a rien qui est digne d’adoration si ce n’est Allah" ? qui est digne d’adoration si ce n’est Allah" ? qui est digne d’adoration si ce n’est Allah" ? qui est digne d’adoration si ce n’est Allah" ? » » » » Et il a répété cette question
jusqu'à ce que Ussamah ait dit : « J’aurais souhaité ne pas avoir accepté l’Islam
jusqu'à ce jour. » [8]

Et avec cela, il -SalAllahou 3alayhi wa Salam- n’a demandé aucune punition (pour
Ussamah), ni sang, ni expiation. Car il était dans l’erreur (dans sa conviction au
sujet du meurtre de l’homme) en pensant que cet homme avait seulement dit ces
mots (de Tawhid) pour se protéger (de l’épée d’Ussamah). »


Notes de bas de page :
[1] Rapporté par Bukhari et Mouslim, voir Kitab ul Hajj.
[2] Hadith de Abu Hurayra -Radhiya Llahu anhou- trouvé dans Sahih Mouslim et
dans Kutub as Sunan.
[3] Cela signifie que son sang, ses richesses et son honneur sont TOUS protégés par
la Shariah. Hadith Sahih, rapporté par Bukhari et Mouslim. [4] Hadith Sahih dans Bukhari et Mouslim (c’est celui de Bukhari).
[5] Hadith Sahih dans Bukhari et Mouslim (c’est celui de Bukhari).
[6] Rapporté par Bukhari et Mouslim.
[7] Rapporté par Bukhari et Mouslim.
[8] Cela signifie que si il était un nouveau Musulman ce jour là, tous ses précédents
péchés, tel que le meurtre de l’homme, auraient été pardonnés par Allah pour sa
conversion à l’Islam et son Tawhid.


De même les Salaf (Compagnons) ont luttés les uns contre les autres dans les
batailles du Chameau, Sifin et d’autres, alors que tous étaient des frères (en Islam) et
dans la foi (al Imaan), comme Allah le Très Haut a dit :

« Si deux groupes de croyants en viennent aux mains, réconciliez « Si deux groupes de croyants en viennent aux mains, réconciliez « Si deux groupes de croyants en viennent aux mains, réconciliez « Si deux groupes de croyants en viennent aux mains, réconciliez- -- -les ! Mais si l’un les ! Mais si l’un les ! Mais si l’un les ! Mais si l’un
d’eux se montre intransigeant, combattez alors l’agresseur jusqu’à ce qu’il s’incline d’eux se montre intransigeant, combattez alors l’agresseur jusqu’à ce qu’il s’incline d’eux se montre intransigeant, combattez alors l’agresseur jusqu’à ce qu’il s’incline d’eux se montre intransigeant, combattez alors l’agresseur jusqu’à ce qu’il s’incline
devant l’ordre de Dieu. S’il s’y conforme, réconciliez devant l’ordre de Dieu. S’il s’y conforme, réconciliez devant l’ordre de Dieu. S’il s’y conforme, réconciliez devant l’ordre de Dieu. S’il s’y conforme, réconciliez- -- -les avec justice et impartialité, les avec justice et impartialité, les avec justice et impartialité, les avec justice et impartialité,
car Dieu aime les gens équitables. » car Dieu aime les gens équitables. » car Dieu aime les gens équitables. » car Dieu aime les gens équitables. »
{Sourate 49 - Verset 9}

Donc, (dans cette Ayat) Allah le Très Haut dit que, (malgré) le fait que ces deux
groupes se sont combattus entre eux et qu’un (groupe) s’est rebellé contre l’autre, ils
demeurent des frères et des croyants, et Allah a ordonné (aux Musulmans) de faire
la paix entre eux, (basée) sur la justice.

De même, (alors que) les Salafs se sont combattus entre eux, ils ont montré
allégeance (al Walaa) à l’autre, et ils ont coopéré dans les affaires de la religion
(Dine).

Ils n’ont pas montré d’inimitié (al Baraa) entre eux comme ils en auraient envers les
mécréants, et ils ont accepté les témoignages des uns et des autres. Ils ont cherché la
connaissance entre eux, ils ont hérités les uns des autres, ils se sont mariés entre
eux, et ils ont coopéré ensemble dans les affaires communales.
Et tout cela s’est passé alors qu’ils se sont combattus et opposés entre eux, et aussi
d’autres facteurs similaires.

Il est établit authentiquement dans un Hadith Sahih [1] que le Prophète -SalAllahou
3alayhi wa Salam- a demandé à son Seigneur de ne pas détruire la Oummah
(entièrement) par le biais d’une sécheresse universelle, et Il lui a accordé , et (alors),
il a demandé qu’ils ne soient pas complètement dominés par les ennemis, et cela lui
a été accordé, et il a (alors) demandé qu’ils ne se nuisent pas entre eux, mais cela n’a
pas été accordé, ainsi Allah nous a informé (dans ce Hadith Sahih) qu’Allah ne
laisserait pas leurs ennemis les vaincre complètement, mais qu’ils se combattraient
entre eux et se prendraient comme prisonniers de guerre. [2]
Il est authentiquement établit dans les deux Sahih, que lorsqu’Allah a révélé Sa
parole :

« Dis ! Allah est celui qui a la capacité d’env « Dis ! Allah est celui qui a la capacité d’env « Dis ! Allah est celui qui a la capacité d’env « Dis ! Allah est celui qui a la capacité d’envoyer sur vous un châtiment au dessus de oyer sur vous un châtiment au dessus de oyer sur vous un châtiment au dessus de oyer sur vous un châtiment au dessus de
vos têtes » vos têtes » vos têtes » vos têtes »

Le Prophète -SalAllahou 3alayhi wa Salam- a dit :

« Je cherche la protection de Ton Visage. » « Je cherche la protection de Ton Visage. » « Je cherche la protection de Ton Visage. » « Je cherche la protection de Ton Visage. »

Puis, quand Allah -3azzawajal- a dit :
« Ou en dessous de vos pieds. » « Ou en dessous de vos pieds. » « Ou en dessous de vos pieds. » « Ou en dessous de vos pieds. »

(Le Prophète -SalAllahou 3alayhi wa Salam-) a dit :

« Je cherche la protection de Ton Visage. » « Je cherche la protection de Ton Visage. » « Je cherche la protection de Ton Visage. » « Je cherche la protection de Ton Visage. »

(Puis, quand Allah -3azzawajal- a dit) :

« Ou enveloppez « Ou enveloppez « Ou enveloppez « Ou enveloppez- -- -vous dans le sectarisme, l’un nuisant à l’autre. » vous dans le sectarisme, l’un nuisant à l’autre. » vous dans le sectarisme, l’un nuisant à l’autre. » vous dans le sectarisme, l’un nuisant à l’autre. »

(Le Prophète -SalAllahou 3alayhi wa Salam-) a dit :

« Les deux autres s « Les deux autres s « Les deux autres s « Les deux autres sont plus légers. » ont plus légers. » ont plus légers. » ont plus légers. »


[1] Sahih Mouslim, dans le livre des Fitan.
[2] Veuillez noter qu’il y a consensus, sur le fait qu’un Musulman ou une
Musulmane libre, ne peut être pris comme prisonnier de guerre (Ghanima), et les
Imams du Hadith ont compris ce Hadith comme étant un des signes de l’heure (de la
fin du temps).

Notes du traducteur : Si seulement les gens comme le Hamas et le Fatha et les autres
comme eux, se tenaient sur le Madhab des Salaf Salih… !!


Puisse Allah nous protéger de nous écarter du Madhab des Salafs, en nuisant à nos
frères et sœurs pour une raison Hizbiyah (groupe sectaire) et Asabiyah (loyauté
sectaire).

Puisse Allah unir les rangs des vrais Moujahidines… Ya Rabbil Alamine !



« En plus de cela, Allah nous a ordonné de n’être qu’un seul groupe (Jamaah), d’être
unis (sur la Sounnah), d’interdire les innovations et de ne pas diverger les uns des
autres.

Et Allah -3azzawajal- dit :

« Dis : « Il est capable, Lui de susciter contre vous, d’en haut, ou de dessous vos « Dis : « Il est capable, Lui de susciter contre vous, d’en haut, ou de dessous vos « Dis : « Il est capable, Lui de susciter contre vous, d’en haut, ou de dessous vos « Dis : « Il est capable, Lui de susciter contre vous, d’en haut, ou de dessous vos
pieds, un châtiment, ou de vous confo pieds, un châtiment, ou de vous confo pieds, un châtiment, ou de vous confo pieds, un châtiment, ou de vous confondre dans le sectarisme. Et il vous fait goûter ndre dans le sectarisme. Et il vous fait goûter ndre dans le sectarisme. Et il vous fait goûter ndre dans le sectarisme. Et il vous fait goûter
l’ardeur (au combat) les uns aux autres. » Regarde comment Nous exposons Nos l’ardeur (au combat) les uns aux autres. » Regarde comment Nous exposons Nos l’ardeur (au combat) les uns aux autres. » Regarde comment Nous exposons Nos l’ardeur (au combat) les uns aux autres. » Regarde comment Nous exposons Nos
versets. Peut être comprendront versets. Peut être comprendront versets. Peut être comprendront versets. Peut être comprendront- -- -ils ? » ils ? » ils ? » ils ? »
{Sourate 6 - 65}

Et le Prophète -SalAllahou 3alayhi wa Salam- a dit :

« Il est obligato « Il est obligato « Il est obligato « Il est obligatoire que vous soyez un groupe uni, car certes, la main d'Allah est sur ire que vous soyez un groupe uni, car certes, la main d'Allah est sur ire que vous soyez un groupe uni, car certes, la main d'Allah est sur ire que vous soyez un groupe uni, car certes, la main d'Allah est sur
le groupe uni. » le groupe uni. » le groupe uni. » le groupe uni. »
(Sahih al Jaami , 8605)

Et (il -SalAllahou 3alayhi wa Salam-) a dit :

« Le Shaytan est avec la personne seule, et il s’éloigne de deux (personnes). » « Le Shaytan est avec la personne seule, et il s’éloigne de deux (personnes). » « Le Shaytan est avec la personne seule, et il s’éloigne de deux (personnes). » « Le Shaytan est avec la personne seule, et il s’éloigne de deux (personnes). »
(Partie du hadith précédent, voir Sahih al Jaami, 8605)
Et (il -SalAllahou 3alayhi wa Salam-) a dit :

« Le Shaytan prend sa proie parmi les gens comme le loup prend sa proie (parmi les « Le Shaytan prend sa proie parmi les gens comme le loup prend sa proie (parmi les « Le Shaytan prend sa proie parmi les gens comme le loup prend sa proie (parmi les « Le Shaytan prend sa proie parmi les gens comme le loup prend sa proie (parmi les
brebis) et il s’attaque aux brebis isolées et aux retardataires. » brebis) et il s’attaque aux brebis isolées et aux retardataires. » brebis) et il s’attaque aux brebis isolées et aux retardataires. » brebis) et il s’attaque aux brebis isolées et aux retardataires. »
(Ce Hadith est faible, voir Daif al Jaami Qaghir, 1477)

Ainsi c’est une obligation qui incombe au Musulman, quand il pénètre dans une
ville parmi les villes des Musulmans, de faire la prière du vendredi et les prières
communes en assemblée et de faire allégeance (al Walaa) aux croyants et qu’il n’ait
pas d’hostilité envers eux.

S’il voit des déviances ou des égarements venant d’eux, et si il en est capable, il doit
les guider et les corriger dans les sujets sur lesquelles ils ont des déviances, et s’il
n’en est pas capable, Allah ne place pas sur une personne une charge plus
importante qu’elle ne peut supporter.

Si il a la possibilité de nommer un Imaam vertueux pour les musulmans (afin de
prier derrière lui), il doit le faire, et si il a la capacité d’empêcher un imam qui fait
des innovations ou des péchés, il doit l’en empêcher.

Si il n’est pas capable de faire cela, il doit prier derrière la personne qui connaît
mieux le Coran et la Sounnah du prophète -SalAllahou 3alayhi wa Salam- et (prier
derrière) celui qui est le plus obéissant a Allah et a Son Messager, en raison du
Hadith du Prophète -SalAllahou 3alayhi wa Salam- trouvé dans le sahih,

« La personne qui est la plus compétente dans le Coran doit diriger la prière. Si vous « La personne qui est la plus compétente dans le Coran doit diriger la prière. Si vous « La personne qui est la plus compétente dans le Coran doit diriger la prière. Si vous « La personne qui est la plus compétente dans le Coran doit diriger la prière. Si vous
êtes a égalité en cela, que l êtes a égalité en cela, que l êtes a égalité en cela, que l êtes a égalité en cela, que la personne qui connaît le mieux la Sounnah la conduise a personne qui connaît le mieux la Sounnah la conduise a personne qui connaît le mieux la Sounnah la conduise a personne qui connaît le mieux la Sounnah la conduise
(la prière). Si vous êtes a égalité en cela, que la personne qui a émigré la première la (la prière). Si vous êtes a égalité en cela, que la personne qui a émigré la première la (la prière). Si vous êtes a égalité en cela, que la personne qui a émigré la première la (la prière). Si vous êtes a égalité en cela, que la personne qui a émigré la première la
conduise. Si vous êtes à égalité en cela, que l’aîné d’entre vous la conduise. » conduise. Si vous êtes à égalité en cela, que l’aîné d’entre vous la conduise. » conduise. Si vous êtes à égalité en cela, que l’aîné d’entre vous la conduise. » conduise. Si vous êtes à égalité en cela, que l’aîné d’entre vous la conduise. »
(Sahih Mouslim)


« Si il y a un intérêt (Sharii) dans le fait d’éviter la personne innovatrice ou « Si il y a un intérêt (Sharii) dans le fait d’éviter la personne innovatrice ou « Si il y a un intérêt (Sharii) dans le fait d’éviter la personne innovatrice ou « Si il y a un intérêt (Sharii) dans le fait d’éviter la personne innovatrice ou
pécheresse, alors c’est préférable, comme le Prophète pécheresse, alors c’est préférable, comme le Prophète pécheresse, alors c’est préférable, comme le Prophète pécheresse, alors c’est préférable, comme le Prophète - -- -SalAllahou 3alayhi wa SalAllahou 3alayhi wa SalAllahou 3alayhi wa SalAllahou 3alayhi wa
Salam Salam Salam Salam- -- - a évité les trois qui sont a évité les trois qui sont a évité les trois qui sont a évité les trois qui sont restées en arrière, jusqu'à ce qu’Allah leur ai restées en arrière, jusqu'à ce qu’Allah leur ai restées en arrière, jusqu'à ce qu’Allah leur ai restées en arrière, jusqu'à ce qu’Allah leur ai
pardonné » pardonné » pardonné » pardonné »
(se référer « au livre de la bataille » dans le Sahih Boukhari, et au « livre du repentir
» dans le Sahih Mouslim)

Quand à la nomination d’un autre Imam, sans la permission de l’Imam précédent,
bien qu’il n’y ai pas d’intérêt (Shari’i) dans le fait d’abandonner la prière du
vendredi et les prières communes derrière lui, (alors agir ainsi est) de l’ignorance et
de l’égarement, cela amènera à réfuter une innovation par une autre innovation… !!
[Et ces pratiques innovées se sont produites] jusqu'à ce que les gens divergent quant
à savoir si une personne qui prie la prière du vendredi, derrière un Imam pécheur
(Bida'i), doit refaire sa prière ou non. Et cette répétition [de la prière] est détestée par
beaucoup d'entre eux, jusqu'à ce que l’Imam Ahmad ibn Hanbal -RahimahuLlah- ait
dit dans un récit authentique rapporté par Abdous « Celui qui reprend sa prière est
un innovateur (Mubtadi). »

C’est ce qui en ressort de ce qui a été rapporté de manière authentique des
compagnons, qui ont prié derrière des gens qui étaient (ouvertement) pécheurs et
(ouvertement) innovateurs, et il n’ont pas refait leurs prières, et Allah, le Très Haut, ne leur a pas ordonné de les refaire (par le biais de la révélation prophétique), après
qu’ils aient fait leurs prières selon leurs meilleurs capacités.

C’est pour cette raison, que les paroles des savants les plus correctes, est que si l’ont
pris selon ses meilleurs capacités, il ne faut pas refaire sa prière, même si une
personne fait le Tayamoum à cause de la peur du froid, ou s‘il prie sans eau, sans
terre, et sans poussière (à cause de leurs indisponibilités), ou le prisonnier, ou une
personne sans excuses, ainsi il prie du mieux qu’il peut, en raison de son état.
Concernant le fait de savoir si cela se produit de manière répété, intermittente ou
continue, il n’est pas obligatoire à une personne de refaire sa prière aussi longtemps
qu’elle la priera de la meilleure des façons.



Traduit de l’Anglais par Oum Sadjid, de l’équipe du « Jardin des Croyantes »

Téléchargement PDF

houcine
11-11-09, 17:43
:salaam:

Serait t'il possible d'avoir un lien valide pour le texte concernant se sujet ceci est important :jazakumullahu_khayr de le poster .

Ou si ce n'est pas possible d'avoir une explication si l'on peut prier derrière un innovateur ou pas .

En l'attente de vos réponses Insh'Allah

:salaam:

Abou salmane
11-11-09, 18:01
Assalâm alaykoum,

Le titre adequat serait plutot : prier derrière un innovateur ou un Fâsiq ( celui qui ouvertement déclare ses péchés et persévère dessus ) et non un pécheur car tout enfant d'Adam est pécheur et les meilleurs d'entre eux sont les repentants.

Assalâm alaykoum

Umm AbdoulMountaqim
11-11-09, 18:21
:salaam:

le lien marche tres bien chez moi...

mais voila le lien direct

http://lejardindescroyantes.com/PDF/priere_innovateur_pecheur.pdf

et le titre est celui qui été à l'origine sur le document (avant traduction)

Abou salmane
11-11-09, 19:06
:salaam:

le lien marche tres bien chez moi...

mais voila le lien direct

http://lejardindescroyantes.com/PDF/priere_innovateur_pecheur.pdf

et le titre est celui qui été à l'origine sur le document (avant traduction)

Assalâm alaykoum,

Il faut revoir le texte original et le terme exact employé, car les savants discutèrent de la question de prier derrière un Fâsiq et non derrière un 'Asî pécheur. Il ets donc judicieux de rester fidèle aux termes employés afin que els réalités religieuses ne soient pas altérées.
Je pense que le texte à peut être été traduit de l'anglais, ce qui expliquerait l'erreur du terme employé.
Et même s'il s'avère que le terme employé est " pécheur -'Asî en arabe- le traducteur ne soit de rester fidèle au sens et à la réalité voulue et non simplement au terme.

Et qu'Allah Récompense les auteurs de ces traductions de l'anglais au français.

Ceci dit il est à constater que si ceux qui s'y adonnent n'ont pas une certaine connaissance religieuse, forcément ils risquent d'altérer quelques réalités religieuses. C'est un constat personnel .

Tout en sachant qu'Ibn Taymiyya #radiallah ne donnait pas de titre à ses Fatâwis mais que ces titres viennent de ceux qui réunirent les ouvres de cette Imâm et qui dans le soucis de les ordonner, les classèrent selon le sujet traité.

Et comme je l'ai cité précédemment, ce qui me pousse à croire que c'est une erreur de traduction est le fait que la question qui fait l'objet de divergence entre les savants est la permission de prier derrière un Fâsiq .
Et le Fâsiq est celui qui a outrepassé les limites qu'Allah lui a fixé et persévèrent dans cette désobéissance.

Et en lisant la Fatwa du Cheikh on peut constater clairement qu'il parle d'une personne qui manifeste et persévèrent à commettre ses péchés et ne s'en cache pas .

Votre frère fillah

WA Allahou A'lam

Assalâm alaykoum wa Rahmatullah

Oussâma Ibn Zayd
11-11-09, 19:20
:salaam:

:jazakumullahu_khayr akhi Abou Salmane, effectivement ta remarque est pertinente et il me semble aussi qu'il s'agisse plus d'un fassiq que d'un simple pécheur. Je modifie le titre du post :inshaallah:.

:salaam:

Umm AbdoulMountaqim
11-11-09, 19:24
salam 3aleykoum

excusez moi en fait je viens de vérifier , le titre a été rajouté par la soeur qui l'a mis en page , sur le texte anglais il n'y a pas de titre.

Al @nsar
11-11-09, 19:59
:salaam:

Barak Allah o fikoum pour ce texte et ces précisions. Je voulais juste une précision concernant ce sujet.

En fait ma question est : Est ce que l'avis du Cheikh Al Islam qu'Allah lui fasse miséricorde est en général (c'est à dire pour tout endroit), ou bien seulement en terre d'Islam?Est ce que la prière derrière une personne dont on ne connait pas la situation est correcte même en terre de koufr(exemple en Europe) ou bien que en terre d'Islam.

Barak Allah o fikoum si il y'a quelqu'un qui pourrait nous éclaircir sur ce point.

Abou salmane
11-11-09, 22:41
:salaam:

Barak Allah o fikoum pour ce texte et ces précisions. Je voulais juste une précision concernant ce sujet.

En fait ma question est : Est ce que l'avis du Cheikh Al Islam qu'Allah lui fasse miséricorde est en général (c'est à dire pour tout endroit), ou bien seulement en terre d'Islam?Est ce que la prière derrière une personne dont on ne connait pas la situation est correcte même en terre de koufr(exemple en Europe) ou bien que en terre d'Islam.

Barak Allah o fikoum si il y'a quelqu'un qui pourrait nous éclaircir sur ce point.

Wa alaykoum Assalâm wa Rahmatullah,

La parole d'Ibn taymiyya est générale et englobe aussi bien la terre d'Islam que la terre de Koufr, sauf un cas de figure qui est :

Lorsque les Musulmans ont une terre d'Islâm dans laquelle ils se distinguent des apostats et que ces derniers ont aussi une terre dans laquelle ils appliquent leurs lois et manifestent la mécréance par laquelle ils se distinguèrent des Musulmans, de telle sorte à ce que la simple affiliation à cette terre indique d'une manière claire l'affiliation au Koufr auquel adhèrent ces apostats. Et que ces apostats continuent toujours de prier et accomplir Salât Al-Jamâ3a.
Dans ce cas seulement les signes apparents - telle que la Salât- communs aussi bien aux Musulmans qu'aux apostats ne seront plus pris en compte pour affirmer l'Islam en apparence. Ce qui rend sacré la vie et les biens de la personne et lui confère les même droits que les Musulmans est appelé Al-Islâm Al-Houkmî.
Et par conséquent on ne peut prier dans ces lieux de culte derrière des Imâms dont on ne connait pas le désaveu du Koufr claire qui fut la cause de la mécréance de ces apostats.

Si maitenant, quelqu'un pose la question suivante:

Comment sais-tu que c'est seulement dans ce cas que les signes d'Islam communs aussi bien aux Musulmans qu'aux mécréants ne sont plus à prendre en compte ?

La réponse:

Car c'est seulement dans ce genre de situation que ces signes ne furent pas pris en compte pour établir l'Islam d'une personne en apparence -Al-Islâm Al Houkmî - , comme on peut le voir dans le comportement des Sahabas envers les habitants de la terre de Mouseilima Al kaddzâb, ceux qui refusèrent et renièrent l'obligation de la Zakât et autres mécréants qui apparurent après la mort du Prophète .

Ce qui est claire dans ces évènements est que les Musulmans avaient une terre d'Islam par laquelle ils se distinguaient clairement des mécréants.

Et comme disent les Fouqahâs

قضايا الأعيان لا عموم لها


Les cas individuels - qui s'opposent aux règles générales, trad- ne peuvent être généralisées et doivent être comprises et limités au contextes qui les accompagne

Et au vu des textes qui affirment que celui qui prie est un Musulman, nous devons témoigner de l'Islâm de cet Imâm sauf si on se retrouve dans la situation précitée.

Et Allah Demeure Le Plus Savant

A suivre in chaâ Allah

Abrek Zelimkhan
11-11-09, 22:50
Salam Aleikoum

Peut-être je suis hors sujet mais j'ai une question, est-ce-que nous pouvons faire la prière derière un imam qui fait parti des pseudo salafi ?

desolé si je suis hors sujet

Abou salmane
11-11-09, 23:01
:salaam:

:jazakumullahu_khayr akhi Abou Salmane, effectivement ta remarque est pertinente et il me semble aussi qu'il s'agisse plus d'un fassiq que d'un simple pécheur. Je modifie le titre du post :inshaallah:.

:salaam:

Wa alayka Assalâm wa Rahmatullah,

Wa fîka Bâraka Allah Akhi al-karîm

Assalâm alaykoum

Al @nsar
11-11-09, 23:14
:salaam:

Barak Allah o fik akhi Abou Salmane, si j'ai bien compris alors cela englobe toutes les terres en général sauf au cas ou les musulmans ont une terre a eux sur laquelle ils appliquent la Chari'a et que les apostats détienne une terre sur laquelle ils pratiquent le Koufr librement.Dans ce cas la il n'est pas permis de prier derrière ces gens la. Jazak Allah Khayran

Je voulais savoir aussi si cet avis et toujours celui du Cheikh #radiallah, ou bien c'est un autre avis.

J'attends la suite insha Allah.

Ps : Si tu aurai d'autres parole de savants anciens ou contemporains sur ce sujet, sa sera profitable pour tous insha Allah. Qu'Allah te récompense.

Abou salmane
12-11-09, 00:06
:salaam:

Barak Allah o fik akhi Abou Salmane, si j'ai bien compris alors cela englobe toutes les terres en général sauf au cas ou les musulmans ont une terre a eux sur laquelle ils appliquent la Chari'a et que les apostats détienne une terre sur laquelle ils pratiquent le Koufr librement.Dans ce cas la il n'est pas permis de prier derrière ces gens la. Jazak Allah Khayran

Je voulais savoir aussi si cet avis et toujours celui du Cheikh #radiallah, ou bien c'est un autre avis.

J'attends la suite insha Allah.

Ps : Si tu aurai d'autres parole de savants anciens ou contemporains sur ce sujet, sa sera profitable pour tous insha Allah. Qu'Allah te récompense.

Wa alayka Assalâm wa Rahmatullah,

Justement j'étais sur le point d'ajouter les paroles du Cheikh Al-Moujtahid Abdal-Majîd Achâdzoulî #radiallah à ce sujet et plus précisement les paroles de Cheikh Abou Ahmad Al-Misrî dans son livre " Fi Dhilâl Al-Islâm " ou il résume la position de Cheikh Abdal Majîd.

Je posterais ça dès que je peux in chaâ Allah.

De même qu'à travers les Fatâwis de Cheikh Abou Mohammad , dans lesquelles ils blament els Ghoulâts et leurs manhaj égaré dans la compréhension des paroles de certains savants et leur application actuellement, à travers ces Fatawis les notions précités reviennent fréquement, qu'Allah me Permette de les réunir in chaâ Allah afin de les exposer.

Quant à Cheikh Al islâm #radiallah il n'en a pas parlé avec autant de détails car ces cas de figure ne sont pas présentés à son époque.

Voici les références pour les paroles de Cheikh Abdal-Majîd " Al Balâgh Al Moubîn " et " " Wasiyyatou Loqmân ".

En sachant que Cheikh Abdal-Majîd est à mon humble avis le savant le plus compétent sur ces questions et quiconque lit ses ouvrages en témoignera. Sans oublier qu' un certain nombre de mach'aikhs ont repris ces dires dans leurs ouvrages.

Voici ce qui me vient à l'esprit de suite et à suivre in chaâ Allah

Abu yunes arrifi
12-11-09, 20:50
:salaam:

Tout d'abord barakAllahou fikoum pour ce post et ses réponses, je voulais juste demander si vous pouviez mettre un lien valide car le pdf n'est plus accessible.

houcine
12-11-09, 21:46
:salaam:

Tout d'abord barakAllahou fikoum pour ce post et ses réponses, je voulais juste demander si vous pouviez mettre un lien valide car le pdf n'est plus accessible.



:salaam:

le lien du pdf est valide chez moi clique la dessous

http://pdfmenot.com/view/http://lejardindescroyantes.com/PDF/priere_innovateur_pecheur.pdf

Akhi abou salmane :jazakumullahu_khayr pour cette éclaircissement en l'attente de te relire au plus vite :inshaallah:

:salaam:

Al Barra ibn Malik
13-11-09, 00:15
Salam aleykoum,

Au vu de ce qui a été dit plus haut et si l'on considère que la parole de cheikh el islam est valable aussi bien en terre d'islam qu'en terre de koufr, un mouwahid résidant en Iran, pays qui rassemble plus de 80% de chiites peut sans aucune hésitation prier derrière un imam dont il ne connait pas la situation.

C'est cette ambiguité qui revient souvent, il serait bénéfique de traiter cette question.

Abou Moss3ab
13-11-09, 12:17
salam alaikoum

les sunnites en Iran vivent dans des régions bien précises en majorité et sont donc distinct des rawaafid, comme le Balouchistan ou le Kurdistan ou d'autres régions.
Et donc quand tu va au balouchistan tu est quasiment sur de prier derriére un imam sunnite, par contre le reste de l'Iran tu est quasiment sur de tomber sur des imam chiites, de plus ils sont reconnaissable à leur accoutrements.

Je crois que ce que Abou Salmane à évoqué c'est une régle générale ou l'ont ignore la situation de l'imam et que l'ont voit qu'il prie comme un musulman dans un pays qui n'a pas une voie officielle, mais lorsqu'on reconnait l'état de l'imam par son accoutrement, sa façon de prier et du fait qu'il s'affilie a un pays qui s'est attribué comme voie officiele le rafidisme alors je ne vois pas comment on peut ne pas connaitre sa situation, et donc par conséquent en fonction de ses donnés la priére est interdite derriére ces imams.

Abou salmane
13-11-09, 19:19
salam alaikoum

les sunnites en Iran vivent dans des régions bien précises en majorité et sont donc distinct des rawaafid, comme le Balouchistan ou le Kurdistan ou d'autres régions.
Et donc quand tu va au balouchistan tu est quasiment sur de prier derriére un imam sunnite, par contre le reste de l'Iran tu est quasiment sur de tomber sur des imam chiites, de plus ils sont reconnaissable à leur accoutrements.

Je crois que ce que Abou Salmane à évoqué c'est une régle générale ou l'ont ignore la situation de l'imam et que l'ont voit qu'il prie comme un musulman dans un pays qui n'a pas une voie officielle, mais lorsqu'on reconnait l'état de l'imam par son accoutrement, sa façon de prier et du fait qu'il s'affilie a un pays qui s'est attribué comme voie officiele le rafidisme alors je ne vois pas comment on peut ne pas connaitre sa situation, et donc par conséquent en fonction de ses donnés la priére est interdite derriére ces imams.


Assalâm alaykoum wa Rahmatullah,

Tout à fait Akhi al-karîm et Bâraka Allahou fîk pour la précision.

Assalâm alaykoum

Al Barra ibn Malik
14-11-09, 16:47
ASSALAM ALEYKOUM


salam alaikoum

les sunnites en Iran vivent dans des régions bien précises en majorité et sont donc distinct des rawaafid, comme le Balouchistan ou le Kurdistan ou d'autres régions.
Et donc quand tu va au balouchistan tu est quasiment sur de prier derriére un imam sunnite, par contre le reste de l'Iran tu est quasiment sur de tomber sur des imam chiites, de plus ils sont reconnaissable à leur accoutrements.

Je crois que ce que Abou Salmane à évoqué c'est une régle générale ou l'ont ignore la situation de l'imam et que l'ont voit qu'il prie comme un musulman dans un pays qui n'a pas une voie officielle, mais lorsqu'on reconnait l'état de l'imam par son accoutrement, sa façon de prier et du fait qu'il s'affilie a un pays qui s'est attribué comme voie officiele le rafidisme alors je ne vois pas comment on peut ne pas connaitre sa situation, et donc par conséquent en fonction de ses donnés la priére est interdite derriére ces imams.

Certes, la question concerne l'iran où effectivement la situation est telle que tu l'as décrite. On peut dès lors se dire que l'état des imams en iran est connu de par la constatation de signes qui leur appartiennent exclusivement. Mais cela ne change pas le fond du problème si l'on imaginait un iran avec la meme proportion de chiites ne se distinguant par aucun signe des sunnites. Serait-il légal de prier derrière un imam ne se distinguant pas des sunnites dans un pays composé en grande majorité de chiites? Car tu as amené des éléments nouveaux concernant l'iran à ce qui a été cité plus haut alors que jusqu'à présent il n'était question que de règle générale.

Lorsque les Musulmans ont une terre d'Islâm dans laquelle ils se distinguent des apostats et que ces derniers ont aussi une terre dans laquelle ils appliquent leurs lois et manifestent la mécréance par laquelle ils se distinguèrent des Musulmans, de telle sorte à ce que la simple affiliation à cette terre indique d'une manière claire l'affiliation au Koufr auquel adhèrent ces apostats. Et que ces apostats continuent toujours de prier et accomplir Salât Al-Jamâ3a.
Dans ce cas seulement les signes apparents - telle que la Salât- communs aussi bien aux Musulmans qu'aux apostats ne seront plus pris en compte pour affirmer l'Islam en apparence.

Dans ce passage, il est clairement stipulé que l'unique cas où les signes d'apparence ne sont plus pris en considération c'est quand les musulmans ont une terre d'islam dans laquelle ils se distinguent des apostats alors que ces derniers possèdent une terre dans laquelle ils se distinguent des musulmans.

Donc ma question est :

Dans un monde où il n y a aucun état islamique, un homme résident dans un pays ou une région où il sait que la majorité des gens se revendiquant de l'islam ne sont en réalité pas musulmans comme ce fut le cas de l'imam Ahmed à son époque où la majorité des gens s'affiliant à l'islam étaient des mou'tazilas sans aucun signe externe indiquant leur appartenance à leur mode de pensée.

Dans un tel cas, et en me référant à ce que j'ai copié collé plus haut, les signes d'apparence sont bel et bien pris en considération et il est tout à fait possible pour l'homme cité dans mon exemple d'aller prier derrière les imams de sa région.

J'espère avoir été plus clair. Merci de me répondre.

Abou salmane
14-11-09, 18:46
J'espère avoir été plus clair. Merci de me répondre.

Assalâm alaykoum,
Patience la patience est une vertus.
Et saches qu'on a tous nos occupations et qu'on essaye de gérer le tout avec l'Aide d'Allah.

Qu'Allah nous Guide vers la Vérité...Amîn

Al Barra ibn Malik
14-11-09, 19:03
Assalâm alaykoum,
Patience la patience est une vertus.
Et saches qu'on a tous nos occupations et qu'on essaye de gérer le tout avec l'Aide d'Allah.

wa aleykoum salam,

Il ne faut pas le prendre sur ce ton. Ma phrase voulait simplement dire : "Merci à vous pour vos prochaines réponses".

Bref, j'ai tout mon temps et je préfère une réponse tardive et structurée plutôt qu'une réponse à la va-vite et bâclée.

Abrek Zelimkhan
14-11-09, 19:09
Salam Aleikoum

Personne n'a repondu a ma question

Ibnou al Assad
15-11-09, 18:14
:salaam:

Abou Omar Al Baghdadim, si tu ne pries pas derrière les salafi qui n'ont pas la même 'aqida que toi, tu vas prier derrière qui ?

Je dis ça très gentillement akhy. Tu sais là où j'habites, l'imam est très fort dans la langue arabe, il connait très bien le qur'an, il connait beaucoup de ahadith par coeur et j'en passe mais devinnes quoi ? Il incite les gens à voter sous pretexte qu'il y a un bien pour la communauté de la ville.

Quand je leur ai demander qui autorisait cela, on l'a dit certains chouyoukh l'ont dit en cas de nécessité absolu (....)

On m'a ramené un dalil comme quoi à l'époque du Prophète :saws: les sahaba ont fait dou'a pour le najachi qui était kafir pour que Allah 'aza wa djal lui donne la victoire contre une autre armée de koufars et le Prophète :saws: n'a rien dit !!

De plus je peux te dire que les conditions du tawhid, l'imam les connait.

Après je ne sais pas, je ne sais pas s'il tombe dans la mécréance s'il prône cela, de plus moi avec mon niveau je te laisse deviner le débat entre lui et moi dans ce domaine....

WaLLAHou 'alam

:waalaykum:

Abrek Zelimkhan
15-11-09, 18:24
Salam Aleikoum

Barakalohou fik akhi Ibnou al Asaad

qu'Allah te protége

ansari
16-11-09, 10:11
Wa alaykoum Assalâm wa Rahmatullah,

La parole d'Ibn taymiyya est générale et englobe aussi bien la terre d'Islam que la terre de Koufr, sauf un cas de figure qui est :

Lorsque les Musulmans ont une terre d'Islâm dans laquelle ils se distinguent des apostats et que ces derniers ont aussi une terre dans laquelle ils appliquent leurs lois et manifestent la mécréance par laquelle ils se distinguèrent des Musulmans, de telle sorte à ce que la simple affiliation à cette terre indique d'une manière claire l'affiliation au Koufr auquel adhèrent ces apostats. Et que ces apostats continuent toujours de prier et accomplir Salât Al-Jamâ3a.
Dans ce cas seulement les signes apparents - telle que la Salât- communs aussi bien aux Musulmans qu'aux apostats ne seront plus pris en compte pour affirmer l'Islam en apparence. Ce qui rend sacré la vie et les biens de la personne et lui confère les même droits que les Musulmans est appelé Al-Islâm Al-Houkmî.
Et par conséquent on ne peut prier dans ces lieux de culte derrière des Imâms dont on ne connait pas le désaveu du Koufr claire qui fut la cause de la mécréance de ces apostats.

Si maitenant, quelqu'un pose la question suivante:

Comment sais-tu que c'est seulement dans ce cas que les signes d'Islam communs aussi bien aux Musulmans qu'aux mécréants ne sont plus à prendre en compte ?

La réponse:

Car c'est seulement dans ce genre de situation que ces signes ne furent pas pris en compte pour établir l'Islam d'une personne en apparence -Al-Islâm Al Houkmî - , comme on peut le voir dans le comportement des Sahabas envers les habitants de la terre de Mouseilima Al kaddzâb, ceux qui refusèrent et renièrent l'obligation de la Zakât et autres mécréants qui apparurent après la mort du Prophète .

Ce qui est claire dans ces évènements est que les Musulmans avaient une terre d'Islam par laquelle ils se distinguaient clairement des mécréants.

Et comme disent les Fouqahâs





Et au vu des textes qui affirment que celui qui prie est un Musulman, nous devons témoigner de l'Islâm de cet Imâm sauf si on se retrouve dans la situation précitée.

Et Allah Demeure Le Plus Savant

A suivre in chaâ Allah





Assalam alaykum wa Rahmatullah


Actuellement est-ce que nous avons des terres d'islam? comment devons nous faire avec les imam d'europe dont on ne connait pas la croyance?

ansaraljihad
26-01-10, 11:23
:salaam:

Abou Omar Al Baghdadim, si tu ne pries pas derrière les salafi qui n'ont pas la même 'aqida que toi, tu vas prier derrière qui ?

Je dis ça très gentillement akhy. Tu sais là où j'habites, l'imam est très fort dans la langue arabe, il connait très bien le qur'an, il connait beaucoup de ahadith par coeur et j'en passe mais devinnes quoi ? Il incite les gens à voter sous pretexte qu'il y a un bien pour la communauté de la ville.

Quand je leur ai demander qui autorisait cela, on l'a dit certains chouyoukh l'ont dit en cas de nécessité absolu (....)

On m'a ramené un dalil comme quoi à l'époque du Prophète :saws: les sahaba ont fait dou'a pour le najachi qui était kafir pour que Allah 'aza wa djal lui donne la victoire contre une autre armée de koufars et le Prophète :saws: n'a rien dit !!

De plus je peux te dire que les conditions du tawhid, l'imam les connait.

Après je ne sais pas, je ne sais pas s'il tombe dans la mécréance s'il prône cela, de plus moi avec mon niveau je te laisse deviner le débat entre lui et moi dans ce domaine....

WaLLAHou 'alam

:waalaykum:
:salaam:
akhi fait attention à ne pas répondre à cette question avec ignorance car c'est une question de très haute importance vu qu'elle fait référence à la 'Aquidah. On n'a donc pas le droit de s'exprimer sur ce sujet si on ne le maîtrise pas car tu dis au frère qu'il peut prier derrière un pseudo salafi mais je pense que la question devrait être posée à un savant.
De plus il y a diffèrent type de pseudos salafi c-à-d qu'il y a les ignorants et ceux qui étudient et qui possèdent des connaissances donc il faut demander si derrière l'ignorant le taqlid (suivie aveugle) est un empêchement de takfir pour lui et pour le savant il faut également demandé quelle est son statut.

Akhi ne le prend pas mal c'st juste une nassiha de ma part mais il faut pas quand même oublier que les pseudos sont des acharnés défenseurs du Taghout donc je pense que savoir s'il est permis de prier derrière eux mérite l'intervention d'un Savant.
WAllahu a'lam
:wassalam: